Exposition Automne 2017

 

LEE UFAN CHEZ LE CORBUSIER

Au-delà des souvenirs

 

Du 20 septembre au 20 décembre 2017

Exposition associée à la 14e Biennale d'art contemporain de Lyon

 

 

* Galerie de photos

 

  • 1---Relatum-Stage-2017-a
  • 1---Relatum-Stage-2017-b
  • 2--Relatum-dwelling-B-2017-a
  • 2--Relatum-dwelling-B-2017-brduit
  • 2-_Relatum_dwelling_B_2017_a
  • 3---Relatum-Home-2017-a
  • 3---Relatum-Home-2017-b
  • 4---Relatum-Room-2017-a
  • 4---Relatum-Room-2017-b
  • 5---Relatum-dwelling-A-2017-arduit
  • 5---Relatum-dwelling-A-2017-brduit
  • A_6_JPSr
  • A_7_JPSr
  • EM_5_JPSr
  • ES_7_JPSr
  • R_3_JPSr
  • R_6_JPSr

 
(© Lee Ufan et frère Marc Chauveau et © Lee Ufan et Jean-Philippe Simard)

 

 

* Informations pratiques

Ouverture du mardi au dimanche de 14h à 18h30.

Dernières entrées à 18h.

Privilégiez une visite avant 17h30 en raison des horaires d'hiver et de la tombée de la nuit pour profiter pleinement de l'exposition. 

 

Pour les groupes d'au moins 15 personnes : visite guidée possible sur réservation du mardi au samedi, de 10h à 18h30.

 

Ouverture les 1er et 11 novembre 2017.

 

Tarif : 7 € /  tarif réduit : 5 € (3 € pour les scolaires)

 

 

* Catalogue de l'exposition

 

Page de couv

Retrouvez le catalogue de l'exposition "Lee Ufan chez Le Corbusier"

pour découvrir la rencontre entre l'artiste coréen et l'architecte avec :

            - Des photographies des oeuvres in situ

            - Le carnet de croquis des installations créées spécialement par Lee Ufan pour La Tourette 

               - Un texte de Lee Ufan en japonais, français et anglais

            - Un entretien avec l'artiste en français

            - Une présentation d'Alfred Pacquement, commissaire de l'exposition "Lee Ufan Versailles" (FR, EN)

            - La préface du frère Marc Chauveau (FR, EN)

 

Prix : 30 €

Possibilité d'expédition à réception du règlement, frais de port en sus : 

- France, lettre suivie : 6,24 €

- Europe, lettre suivie : 18,60 €

Règlement par chèque à l'ordre de "Frères dominicains", par virement bancaire ou paiement à distance (nous contacter ici).

  

* Dossier de presse

À consulter ou télécharger ici.

 

* Revue de presse de l'exposition

Revue de presse complète ici.

 

Découvrez l'article consacré à l'exposition sur le site de la Biennale ici.

 

Artaïssime (de Sylvie Fontaine), octobre - décembre 2017

Lyon Capitale (de Stani Chaine), novembre 2017

Archiscopie (de Mélanie Meunier), octobre 2017

La Gazette Drouot (de Harry Kampianne), 13 octobre 2017

Le Journal des Arts (de Henri-François Debailleux), 6-19 octobre 2017

Le Petit Bulletin (de Jean-Emmanuel Denave), 4-10 octobre

Le Temps (d'Elisabeth Chardon), 29 septembre 2017

Casabrutus (web magazine japonais, de Mari Matsubara), 28 septembre 2017

La Croix (de Sabine Gignoux), 26 septembre 2017

La Montagne (de Dominique Garandet)

Le Figaro (de Valérie Duponchelle et Béatrice de Rochebouët), 23-24 septembre 2017

Cahiers du "Monde" (de Harry Bellet), 21 septembre 2017

Le Monde (de Philippe Dagen), 19 septembre 2017 

Elle Lyon (de Sandra Moisson), 1er septembre 2017

 

 

 

 * Présentation de l'exposition

 

Texte du commissaire de l'exposition : Frère Marc Chauveau, dominicain, historien de l'art 

 

     À l’occasion de la Biennale d’art contemporain de Lyon les Dominicains de La Tourette ont invité cette année pour leur exposition d’automne l’artiste coréen Lee Ufan, de renommée internationale dont les œuvres ont été exposées dans les plus grandes institutions culturelles. Venu séjourner à La Tourette pour découvrir l’architecture du couvent et préparer son exposition, Lee Ufan a décidé de créer spécialement un ensemble d’installations conçues pour entrer en dialogue avec l’architecture de Le Corbusier, faisant de cette exposition un évènement.

 

     Le thème choisi est celui des chambres de silence. Espaces traditionnels au Japon, ces chambres à thé de dimensions réduites, contigües aux habitations, sont des pièces intimes et silencieuses, sans décoration. Lee Ufan a choisi d’en créer plusieurs réparties dans différentes salles du couvent. Ce seront autant d’architectures éphémères installées dans l’architecture dépouillée de Le Corbusier, instituant un dialogue inédit et fécond entre ces espaces de silence : chambre d’ardoises, chambre de métal et enfin deux chambres de papier. La dernière et seule utilisation du papier par Lee Ufan remonte à 1969, et fait de ces deux chambres des lieux uniques.

 

     Les œuvres de Lee Ufan ont la propriété, exceptionnelle aujourd’hui, d’appeler à une contemplation hors du temps. Ses formes sont épurées à l’extrême. Ses peintures, larges ponctuations colorées, leurs proportions par rapport à la toile, leur densité et les nuances suscitent des sensations diverses, mais demandent que l’on prenne le temps de les regarder, de se laisser toucher par elles et découvrir ainsi l’équilibre qui s’établit entre les formes et le vide de la toile. Tout est silence, lumière, immobilité dans ses œuvres. Ses sculptures offrent les mêmes sensations. Épaisses plaques de métal, plaques de verre et pierres naturelles les composent. Lee Ufan définit son art comme « art de la résonance ». Il invite le spectateur à engager un dialogue silencieux et serein avec ses œuvres.

 

     Depuis neuf ans les Dominicains du couvent de La Tourette, construit dans les années cinquante par Le Corbusier, programment des expositions d’art contemporain dans ce lieu qu’ils souhaitent ouvert sur le monde d’aujourd’hui. L’audace manifestée par les Dominicains dans le choix de l’architecte, il y a plus d’un demi-siècle, perdure aujourd’hui avec l’organisation d’expositions qui sont conçues comme des rencontres entre les œuvres d’un artiste plasticien et l’œuvre architecturale de Le Corbusier, avec comme objectif de susciter un dialogue fécond entre patrimoine architectural et création contemporaine.

     Les artistes invités jusqu’à présent ont été : François Morellet (2009) ; Vera Molnar, Ian Tyson et Stéphane Couturier (2010) ; Alan Charlton (2011) ; Éric Michel (2012) ; Anne et Patrick Poirier (2013) ; Philippe Favier (2014). ; Anish Kapoor (2015) et enfin l’exposition collective Formes du silence en 2016 avec Geneviève Asse, Michel Verjux, Friederike von Rauch et Jaromir Novotny. Ces expositions ont été accompagnées par la publication de catalogues.

     Ce qui est entrepris à La Tourette est unique sur la scène artistique française. La vocation du lieu traduit en effet ce qui, d’une certaine façon, n’existe nulle part ailleurs : la singularité d’une alliance qui unit architecture corbuséenne, vie religieuse, vie quotidienne et art contemporain.

     Les expositions de ces dernières années ont montré combien les œuvres prenaient place naturellement dans le couvent, tant le dialogue qu’elles instauraient avec l’architecture se révélait juste. Il en résultait un renouvellement du regard, à la fois sur le bâtiment et sur les œuvres.

     Cette articulation entre un lieu spirituel vivant, la qualité architecturale du couvent et la qualité artistique des œuvres choisies, fait de chaque rencontre une expérience unique. Les œuvres ne sont plus exposées mais « habitent » le couvent. Elles prennent le sens d’une présence dans un lieu lui-même habité.

     Un catalogue spécifique présentant l’ensemble des œuvres in situ est édité afin de conserver la mémoire de cette rencontre exceptionnelle.

Qui sommes-nous ?

Le couvent de La Tourette abrite une communauté dominicaine d’une dizaine de frères. Notre couvent est une maison d’accueil, de partage, de réflexion, de prière.

En savoir plus...
 

Hôtellerie

Envie de passer un moment inoubliable et atypique, le couvent de La Tourette reçoit sur réservation des hôtes pour un ou plusieurs jours.

En savoir plus...
 

Rencontres

Notre programme pour la saison 2017 - 2018 est disponible. Un large choix de rencontres, voyage culturel, séminaires, théâtre, autres sessions...

En savoir plus...
 

Contact & Accès

Vous trouverez ici toutes les informations pour accéder au couvent et nous contacter. Nous sommes à votre disposition pour tous renseignements.

En savoir plus...