Historique

Au milieu du siècle dernier, les dominicains de la Province de Lyon avaient dans la région de Chambéry leur centre d’études destiné à la formation des jeunes dominicains. Ils décidèrent de se rapprocher de Lyon.

En 1952, le fr. A.-M. Couturier propose à Le Corbusier de construire ce nouveau couvent destiné à recevoir une centaine de religieux. Pourquoi un tel choix ? Comme l’a expliqué le fr. D. Belaud :

"Pour la beauté du couvent à naître, bien sûr. Mais surtout pour la signification de cette beauté. Il était nécessaire de montrer que la prière et la vie religieuse ne sont pas liées à des formes conventionnelles et qu’un accord peut s’établir entre elles et l’architecture la plus moderne."

  • 1
  • 10
  • 11
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 19
  • 2
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 3
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9

 

C'est en 1959 que les frères occupent les lieux. De cette date jusqu’en 1970, le couvent, peuplé de 75 frères, n’est pas ouvert aux visiteurs. Après 1970, le couvent deviendra un lieu d’accueil largement ouvert aux différentes recherches effectuées dans la société et dans l’Eglise. Aujourd’hui, une communauté dominicaine d’une dizaine de frères forme le couvent de La Tourette et anime les lieux désormais ouverts à toute personne ou groupe qui souhaite venir y réfléchir, prier, échanger. Le couvent a été classé Monument Historique en 1979, et le cimetière des frères a été inclus dans le classement en 2011.

 

Le couvent en quelques dates

  • 24 novembre 1943, achat du domaine de la Tourette par les frères dominicains.
  • 3 février 1953, la Province dominicaine de Lyon fait le choix de Le Corbusier pour la construction de son couvent d’étude à la Tourette.
  • 2 juillet 1959, installation des frères dans le couvent.
  • 19 octobre 1960, inauguration du couvent en présence de Le Corbusier et du cardinal Gerlier.
  • 31 août 1965, à l’occasion de son acheminement vers Paris, où des obsèques nationales sont organisées dans la cour carrée du Louvre, la dépouille mortelle de Le Corbusier est veillée par les frères durant une nuit dans l’église du couvent.
  • 8 septembre 1965, le couvent est inscrit à l’inventaire des monuments historiques.
  • 1969, fermeture du centre d'études pour la formation des jeunes frères dominicains de la Tourette.
  • 28 janvier 1970, création du Centre Thomas More à l’initiative du frère Paul Grandin et de Henri Desroche.
  • 1971, création du Centre Albert le Grand.
  • 11 décembre 1979, le couvent est classé monument historique.
  • 1986, création de l’Espace spirituel.
  • 1987, réalisation de la grande porte pivotante de l’église sur le grand conduit.
  • 31 décembre 2001, fusion des associations Accueil dominicain et Centre Thomas More donnant naissance à l’association Centre Culturel de la Tourette.
  • 2002, les activités de l’Espace spirituel et du Centre Albert-le-Grand se poursuivent sous le nom de Sessions et rencontres de la Tourette, sous la responsabilité de la communauté dominicaine.
  • Septembre 2006, Début des travaux de restauration intégrale du bâtiment, prévus pour se dérouler jusqu’en 2011.
  • 30 mai 2009, fermeture du Centre culturel.
  • 21 juin 2009, ouverture des célébrations du cinquantenaire du couvent en présence du cardinal Barbarin.
  • Noël 2010, chapitre provincial de la Province Dominicaine de France à la Tourette.
  • Avril 2013, fin de la restauration.

Se connecter à l'espace privé - © Couvent de la Tourette, 2013 

Création site internet - VP Web Com - Une Formation Joomla Cybergraphik